Le Yoga au service du Vin

… ou comment optimiser sa respiration pour mieux ressentir, déguster et mémoriser

Les deux disciplines ont bien plus en commun qu’il n’y parait.

Toutes deux puisent leurs origines dans des pratiques ancestrales millénaires. Toutes deux sont sources de savoir inépuisable. Dans ma longue expérience du vin, j’ai participé à de nombreuses dégustations. Celles-ci appliquent des techniques très précises que l’on acquiert par l’apprentissage de notions scientifiques et par une pratique assidue de l’art de déguster.
Il en est de même du Yoga: au-delà de sa tradition séculaire et de ses bienfaits pour le corps et l’esprit, la pratique du Yoga demande rigueur, précision et technicité. Mes années de pratique suivie et notamment l’utilisation d’une respiration appropriée ont été des alliés précieux dans ma capacité à explorer mes ressentis.

Grâce à des techniques de relaxation, de visualisation, mais aussi par une respiration maitrisée les sens s’expriment, s’affinent ; ils sont en plein éveil.

La respiration yogique appropriée servira de support pour d’une part ancrer les sensations mais aussi aider à la mémorisation du vin. Rien de bien transcendant, et pourtant.

Je ne suis pas neurologue, pneumologue ou même médecin…aussi ai-je voulu rendre compte avec l’appui d’experts en Neuroscience de ce qui se passe d’un point de vue plus scientifique. Je suis d’accord, il n’est pas nécessaire de devoir toujours tout prouver ; l’explication se trouve bien souvent dans l’expérience. Mais une expérience – vous verrez – qui n’a rien de farfelue car ce sera bien votre propre respiration maintenant optimisée, maitrisée qui devient le lien naturel pour l’exploration des sens par la discipline du Yoga et l’appréciation d’un Vin.

Ce qui suit sont des pistes de réflexion extraits du contenu pédagogique Signature Breathing, Sensing, Wining

Lien entre la respiratoire et notamment l’olfaction sur l’activité cérébrale

« Le fait de respirer envoie en continu au cerveau nombres d’informations. Ces informations proviennent entres autre du nez qui capte des odeurs. L’idée selon laquelle la respiration influe sur nos émotions n’est pas nouvelle. Une odeur agréable provoque une sensation de plaisir, à l’inverse d’une odeur nauséabonde qui provoque le dégoût. Notre sens de l’odorat rendu possible par une respiration nasale permet aussi d’interpréter des situations, des états et ainsi d’influer sur notre comportement.

Ce qui nous intéresse ici est comment la respiration permet de favoriser l’éveil des sens et la mémorisation. Des études récentes menées par des chercheurs Américain en Neuroscience ont confirmé qu’une respiration appropriée favorise un travail au niveau des transmissions neuronales. Il a tout récemment été démontré que la respiration peut impacter favorablement notre capacité de mémorisation.

Pour faire simple: Durant la phase d’inspiration les molécules odorantes ou informations traversent la cavité nasale. Cette action s’appelle l’aéroportage. A noter que cette action d’aéroportage peut aussi avoir lieu par voie rétro nasale. Ces informations reçues par les récepteurs du bulbe olfactif sont dirigées vers le cerveau pour être ‘analysées’ par différentes zones cérébrales notamment le cortex piriforme (partie importante du cerveau olfactif) en inter-action avec diverses zones comme en autre l’hippocampe, et le cortex ; facilitant l’apprentissage et rétention d’information. Une information pour le moins intéressante lorsque l’on sait que dans l’apprentissage de la dégustation, une part importante est donnée à l’olfaction et donc indirectement la respiration nasale pour travailler à construire sa mémoire des arômes.

L’inspiration… si importante

« Si vous avez déjà assisté à un cours de Yoga, vous avez dû remarquer que vos exercices de respiration s’effectuent principalement par le nez. Les Yogis ne savaient peut-être pas -faute de supports scientifiques en leur ère- l’expliquer mais ils avaient bien compris l’importance de la respiration et notamment l’importance des inspirations.

Pour faire simple, le nez comporte un gaz (Nitric Oxide) qui à chaque inspiration est libéré par les sinus dans les cavités nasales et permet entre autres; d’accroitre notre capacité respiratoire, de mieux distribuer l’oxygène et les nutriments, de soutenir le système immunitaire, d’aider à une meilleure ventilation des poumons et bien plus encore ! Ce n’est que ces vingt dernières années que l’utilisation de ce gaz a été compris mais déjà les divers travaux et études cliniques du Docteur Buteyko rédigés en début de siècle dernier avaient permis de mettre en évidence les multiples avantages liées à la respiration nasale.
Ce que les Yogis avaient toujours compris, avec l’accent mis sur un travail sérieux de Pranayama (contrôle de la respiration) en insistant sur une respiration posée, lente et fluide.

Ces même Yogis faisaient alors référence à diverses techniques de respiration pour soutenir et développer -au-delà du bien-être physique- leur capacité de concentration et d’apprentissage »

Pour plus d’information sur le contenu pédagogique de Signature Breathing, Sensing, Wining, ou si vous êtes intéressé par cet atelier pédagogique contact@vinsdeuxmondes.com

 

Three Steps Yogic Breathing with Martine Bounet

This way of breathing is calm inducing but also helps us reconnect whouleather for great benefits helping along the way to appreciating the importance of nasal breathing for